Quelle est la période idéale pour des vacances en Thaïlande ?


La majorité des touristes choisissent la saison fraîche, que d’autres appellent commodément « saison chaude ». Cette période est la plus haute saison du royaume. Cela n’empêche que des vacanciers téméraires partent en pleine saison des pluies, bénéficiant au passage des meilleures offres de cashback.

Novembre-février : la saison fraîche

Cette période est la plus recommandée en raison des longues journées ensoleillées et d’un taux d’humidité au plus bas. Certains touristes occidentaux choisissent aussi cette saison pour « fuir » l’hiver européen ou américain. Comme vous pouvez vous en douter, si le climat est des plus agréables, les prix des hôtels et des différents moyens de transports, à commencer par les billets d’avion, augmentent considérablement. Au mois de décembre, à l’approche des fêtes de fin d’année, les sites touristiques sont littéralement pris d’assaut, comme les marchés flottants ou le Grand Palais, ou encore les îles et les stations balnéaires, comme Koh Larn, Koh Sichang ou Koh Samet. Inutile de vous dire qu’il est important de réserver plusieurs mois à l’avance pour espérer trouver des chambres d’hôtel ou des maisons de vacances de disponibles en haute saison.

Mars-mai : la saison chaude

Les îles citées dans le premier paragraphe figurent parmi les destinations les plus prisées en Thaïlande, en particulier durant la saison la plus chaude du pays. Bien avant votre départ, il est important de planifier vos sorties en randonnée ou vos virées maritimes dans ces endroits. Les meilleurs moments pour visiter les îles thaïlandaises sont tôt dans la matinée ou tard en fin d’après-midi. Sans vouloir vous décourager, les chaleurs estivales thaïlandaises peuvent vraiment être étouffantes. C’est peut-être pour cette raison que certains décrivent la période novembre-février comme étant la saison chaude et la période mars-mai la saison « très chaude ». En tous les cas, l’une des solutions pour gérer ces chaleurs consiste à participer au festival de l’eau, « Songkran ». Cette fête correspond en fait au Nouvel-An traditionnel du royaume. Au cours de trois ou quatre jours de fièvre festive, tous les participants, autochtones et visiteurs, doivent s’arroser abondamment. C’est une expérience unique que vous ne serez pas près d’oublier.

Mai-juin à octobre : la saison des pluies

Un certain nombre de touristes hésitent ou renoncent même à partir en Thaïlande quand vient la saison de la mousson. Et pour cause, des pluies torrentielles s’abattent sur des nombreuses régions du royaume. Mais au demeurant, les averses, aussi violentes puissent-elles être, n’empêche pas les locaux de reprendre le cours normal de leur vie dès la minute qui suit. Ce réflexe qui consiste à reprendre sans tarder les activités quotidiennes est assez typique des Asiatiques et des Thaïlandais en particulier. Rien ne les réjouirait d’ailleurs que de voir des touristes adopter cette mentalité, visitant le royaume, munis de parapluies, de vestes coupe-vent… Disons-le, la saison des pluies plaît davantage aux plus téméraires. C’est aussi la période où les codes promotionnels sont aussi abondants que les pluies torrentielles du royaume. Les prix des chambres d’hôtels et des maisons de vacances baissent drastiquement. Le même constat s’observe pour les prix des billets d’avion. Les agences de voyage se livrent des luttes féroces pour satisfaire les touristes, en proposant notamment des séjours « tout compris », y compris dans les plus belles stations balnéaires du royaume où les prix baissent carrément jusqu’à -50 %.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *