Entre culture et patrimoine, l’île d’Oléron et les huîtres


Le temps des vacances, pour une escapade en amoureux le temps d’un week-end, c’est la même passion qui nous anime en y songeant. Riche d’un patrimoine culturel, maritime, militaire, religieux – la citadelle du Château d’Oléron, le Fort Boyard, les cabanes des créateurs et de la Baudissière, le port des Salines notamment – celle qui fait partie de l’archipel charentais aux côtés de l’ile de Ré, d’Aix, de Madame et de Nôle, abrite quelques pépites en son sein. 

L’île d’Oléron, bien plus qu’une île ! 

Petits villages, ports de pêche, plages de sable fin, marais au cœur d’un écosystème faunistiquement et floristiquement riche, elle n’en reste pas moins le fief d’activités sportives outdoor. Pas étonnant qu’elle soit la deuxième plus grande île de France métropolitaine après la Corse, et pas seulement, qu’en termes de superficie. Mais cette présentation ne serait pas être complète sans aborder l’une des fiertés du territoire : les fameuses et succulentes huîtres. Alors, quels sont les bienfaits de ce mollusque marin bivalve ? En quoi, sont-elles incontournables ?

Les huîtres Marennes-Oléron : un plaisir infini !

Réputées depuis l’Antiquité, les huîtres sont produites sur plus de 3 000 hectares dans les fermes ostréicoles. Et, ce sont les techniques d’élevage et d’affinage si particulières en claire qui leur confèrent une saveur incomparable. Après être passées dans les bassins en argile vivant au rythme des marées – les bassins se remplissent à la marée montante et qui retiennent l’eau lorsqu’elle se retire – elles passent donc en claire pour avoir des saveurs si subtiles et propres à ce mode de culture.

Pour l'anecdote, ce sont les seules huîtres françaises qui bénéficient d'une Indication Geographique Protégée – IGP – et de deux Label Rouge. 

Les huîtres, THE passeport santé

Riche en vitamine B2, B12, B3, A et D, en phosphore, en cuivre, en fer, en zinc, en manganèse, en iode, en acide pantothénique, en oméga 3, l’huître est un petit joyau. C’est un concentré de vitamines, de minéraux et de nutriments essentiels pour le fonctionnement de l’organisme, mais aussi pour rester en bonne santé. Et, cerise sur le gâteau, l’huître est un aliment faible en calories et n’en reste pas moins très nourrissante

Les principes actifs de l’huître permettent de réduire le risque d’infarctus fatal du myocarde, la tension artérielle, la formation de caillots de sang … La liste des effets étant longue, mieux vaut un bref résumé qu’un long discours. Consommer des huîtres – au même titre que les fruits de mer et certains poissons – favorise le bon fonctionnement des systèmes immunitaires, circulatoires, cardiovasculaires et hormonaux

Mais attention, elle fait partie des allergènes les plus courants et ceux souffrant de la goutte doivent en limiter sa consommation, car elle est riche en purines. Mieux vaut également s’assurer qu’elles soient bel et bien vivantes – pour éviter la prolifération des bactéries – et éviter d’en manger si vous êtes enceinte ou que vous allaitez votre bébé. 

L’huître, des apprêts culinaires qui émoustillent les papilles

Avant toute chose, il convient de laver et de brosser les huîtres qu’à la dernière minute. Et, afin de préserver la totalité du liquide, mieux vaut l’ouvrir en plaçant le côté arrondi vers le bas. Ensuite, il est possible de sectionner le muscle adducteur et de la déguster. S’il vous faut la conserver – pour la rapporter chez vous après votre séjour sur l’île – disposez-les dans un contenant peu profond, recouvert d’un linge humide, entières et tout au plus une semaine au réfrigérateur.

Crue, à la vapeur, au barbecue, au four, en ragoût, en soupe ou en salade, l’huître se marrie parfaitement avec la ciboulette, le persil, le thym, l’ail, l’aneth, la graine de céleri, le poivre de Cayenne, la muscade, le paprika, le cari, le jus de citron. Elle peut également se déguster sans aucun assaisonnement pour profiter de toutes les saveurs au naturel. Mais après tout, qu’elle soit l’option choisie, l’usage culinaire que l’on en fait n’est qu’affaire de goût

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *